JOUR 73 - Le Petit livre des gros câlins, Kathleen Keating et Mimi Noland

JOUR 73 - Le Petit livre des gros câlins, Kathleen Keating et Mimi Noland

Ok, juste avant le week-end, c’est parti pour un livre débordant de tendresse et de cosiness. On va ranger cette chronique dans la catégorie « nostalgie » et « petite madeleine livresque » de ce projet.

Résumé : «Les scientifiques sont d'accord : les câlins agissent miraculeusement sur notre bien-être physique et notre équilibre affectif. Ils rendent heureux, sèchent les larmes, donnent confiance en soi, apaisent les tensions, évitent les insomnies, ralentissent le vieillissement, facilitent les régimes… Alors, pourquoi s'en priver ? Réapprenons à nous parler avec les mains. »

Des ours sont dessinés en ligne claire par Mimi Noland sur chaque page ; ils ont un air moelleux. Ils se font des câlins, et c’est tout. 

 « Les câlins ne sont pas seulement délicieux, ils sont nécessaires. »

Oui mais toutes sortes de câlins. 

Le câlin en A, où l’on se tient tout proche en haut alors que les pieds restent éloignés ; 

le câlin en rond où l’on est tous bras dessus bras dessous ;

 le câlin qui décoiffe où l’on passe un bras autour de la tête de son câliné. 

Oh et puis cet adorable câlin de hérissons.

Bienvenue dans un livre doudou-chamallow et en même temps important. Parce que parfois, les grands, gros, longs, et imposants discours ne résolvent pas tout. Parce que parfois, juste se parler avec la bienveillance de deux bras qui vous entourent, c’est tout ce dont on a besoin pour se transmettre l’essentiel. Et qu’en fait, ça dit beaucoup, de nos liens, de notre attachement les uns aux autres, de la bienveillance, de notre sympathie et notre empathie.

« Autres avantages des câlins

-Ils sont écologiques et ne polluent pas l'environnement

-Ils sont portatifs

-Ils ne réclament pas un attirail spécialisé

-Ils n'exigent pas un emplacement d'exercice particulier : on peut pratiquer les câlins en tout lieu, du pas de la porte au terrain de foot-ball, en passant par le fauteuil au coin de la cheminée

-Ils rendent encore meilleures les bonnes journées

-Ils aident à supporter les mauvaises

-Ils comblent les creux dans notre vie de tous les jours

-Ils nous font croire que le monde est beau »

G.C.

Le Petit livre des gros câlins, Kathleen Keating et Mimi Noland (illustrateur). Adapté par Anne Debarède. Éditions Points, 2007.

Kathleen Keating (Kathleen Keating Schloessinger) exerce dans le domaine de la psychologie.  Elle organise des séminaires et anime des groupes thérapeutiques sur la communication au sein des familles et des entreprises. Kathleen Keating a pris récemment sa retraite à l'île de Vancouver, après 35 ans de pratique comme psychothérapeute. Maintenant, sa passion est de prêcher la bonne parole sur les avantages du régime végétarien.

JOUR 74 - Stupeur et tremblements, Amélie Nothomb

JOUR 74 - Stupeur et tremblements, Amélie Nothomb

JOUR 72 - L’Élégance du hérisson, Muriel Barbery

JOUR 72 - L’Élégance du hérisson, Muriel Barbery