JOUR 70 - Une amie pour la vie, Laëtitia Bourget et Emmanuelle Houdart // Chronique de Claire Porcher

JOUR 70 - Une amie pour la vie, Laëtitia Bourget et Emmanuelle Houdart // Chronique de Claire Porcher

Ce livre est une merveille  : un album jeunesse, certes, mais personne n’est trop vieux pour lire ce genre d’ouvrage, tant les interprétations sont nombreuses, et les petits détails du dessin virtuose.

Deux jeunes filles, aussi opposées que possible, nées loin l’une de l’autre, se rencontrent à cause de leur soif commune d’aventures. Au fur et à mesure, elles développent une solidarité, une confiance, une admiration et une compréhension mutuelles qui vont faire le socle d’une amitié infinie. Cette amitié résiste au temps et au reste de la vie de chacune de nos personnages  : elles ne sont vues que du point de vue de leur relation, même si l’on aperçoit leurs amoureux, leurs grossesses, leurs enfants… C’est si rafraîchissant de découvrir des personnages féminins uniquement sous l’angle de leurs passions, de leurs talents respectifs. Même si leur famille est évoquée, on ne les voit jamais seulement comme des épouses, des mères ou des grands-mères.

«  Chacune montra à l’autre ce qu’elle savait faire avec fierté.

Et elles se tinrent en grande estime.  »

Cette citation, tirée d’une des premières pages de l’album, me semble particulièrement importante parce qu’elle ouvre la voie à une appréciation des personnages pleine de respect et d’humilité. Notre société pousse souvent les femmes à se sentir menacées par les talents des autres femmes  : or ici, non seulement il n’est pas considéré comme fou de faire démonstration de ses dons avec fierté, mais en plus aucune des deux amies ne se sent diminuée par la puissance de l’autre. Au contraire, cela renforce leur relation… Si nous pouvions chacune aborder nos amitiés avec le même apaisement que dans l’ouvrage, nous en serions toutes tellement plus heureuses. Et nous saurions certainement conquérir le monde dans la minute.

«  Elles se montraient indulgentes l’une envers l’autre.

Et se soutenaient dans les moments difficiles.

Elles associèrent leurs forces pour édifier de grandes choses.  »

Le dessin d’Emmanuelle Houdart, comme toujours, est incroyable. Elle compose ses personnages de profil, pour jouer de faces-à-faces et de dos-à-dos intéressants et dynamiques. Et j’adore sa manière d’inclure mille détails fascinants, plein de petits motifs souvent japonisants, de porter de l’attention aux vêtements, aux décors et aux créatures étranges qui les hantent et qui donnent toujours une information sur ce qui est en train de se jouer dans la scène. Je pense que c’est ce genre de livre qu’on lit et relit enfant, et dont la relecture procure ce mélange de pincement et d’euphorie, quand on voit qu’on connaît ce dessin par cœur, parce qu’on a plongé dedans à un âge si tendre qu’il est resté gravé.

Claire Porcher

Une amie pour la vie, Laëtitia Bourget et Emmanuelle Houdart. Éditions Thierry Magnier, 2012.

Laëtitia Bourget est artiste plasticienne et autrice. Son activité est polymorphe et se développe dans des champs variés (arts plastiques, audiovisuel, littérature jeunesse et spectacle vivant). Elle emprunte des moyens très hétéroclites, des technologies contemporaines aux techniques les plus archaïques, selon qu’ils semblent appropriés dans la perspective d’une construction esthétique de sens. Le processus de création est placé au cœur du quotidien de l’artiste. Il se nourrit des ressentis liés aux événements de sa vie personnelle, ainsi qu’aux matériaux collectés de différentes manières (prise de vue, enregistrement, ramassage…), lors de déplacements dans des espaces urbains ou de nature, ou encore, au moyen de dispositifs mis en place par l’artiste dans des contextes qu’elle souhaite interroger.

Emmanuelle Houdart, illustratrice et autrice née en 1967, vit et travaille à Paris. Depuis 1996, elle a publié une vingtaine de livres, principalement des albums pour enfants. Elle a aussi produit des illustrations pour la presse adulte et jeunesse, et animé de nombreux ateliers au sein d’établissements scolaires. Son travail circule par ailleurs sous forme d’expositions itinérantes. Emmanuelle Houdart a reçu le Grand Prix de l'Illustration 2016 pour Ma mère.

JOUR 71 - Room, Emma Donoghue

JOUR 71 - Room, Emma Donoghue

JOUR 69 - Chanson douce, Leïla Slimani // Chronique de Judith

JOUR 69 - Chanson douce, Leïla Slimani // Chronique de Judith