JOUR 252 - Glenn Gould, Une vie à contretemps, Sandrine Revel

JOUR 252 - Glenn Gould, Une vie à contretemps, Sandrine Revel

Cet album couronné par le prix Artémisia 2016 marque par sa beauté et sa densité.

On sent que l’autrice a cherché à approcher au plus près, avec les moyens de son art graphique, le rythme de la musique. Elle mêle les planches virtuoses, celles qui font avancer la narration et celles qui sont de pures pauses visuelles et musicales. Je préfère d’ailleurs les deuxièmes :  sans parole, acceptant le silence du dessin et donnant le sentiment d’éternité de la musique en alignant les cases presque identiques pour les yeux, mais qui indiquent toutes les variations de la mélodie, elles ont une dimension fascinante.

Le génie, sa marginalité, sa réception critique, ses relations avec les autres, sa famille, sa folie sont autant de thématiques traitées avec des ressorts graphiques spécifiques.

Je trouve que l’une des grandes difficultés de la bande-dessinée biographique est de trouver un équilibre entre l’histoire à raconter (au service de laquelle l’auteur.trice se met) et le fait de créer un univers visuel et narratif riche, authentique, unique. Ici, on tient la note de bout en bout.

G.C.

Glenn Gould, Une vie à contretemps, Sandrine Revel. Dargaud, 2016

Sandrine Revel est née à Bordeaux en 1969 où elle réside. Diplômée des Beaux-Arts de Bordeaux, elle débute avec un album BD qui la fera entrer dans le monde de l’édition. Partagée entre l’illustration jeunesse et la bande dessinée, elle a à son actif une vingtaine d’albums mélangeant les genres, les styles et les techniques graphiques. Elle assure de nombreux travaux d’illustration dans la presse. Drôle d’Ange Gardien est d’ailleurs né ainsi. En 2001, cette série reçoit l’Alph-Art 7-8 ans à Angoulême. Elle marque les esprits avec Le 11e jour (Delcourt, 2002) où elle raconte sa vision des attentats du World Trade Center en 2001 à New York. La peinture l’attire, elle expose à Paris et Bordeaux la série de tableaux Enfance. En 2015, elle réalise un biopic sur la vie de Glenn Gould, une vie à contretemps, qui reçoit le Prix Artémisia 2016 de la bande dessinée féminine.

JOUR 253 - Un été à quatre mains, Gaëlle Josse

JOUR 253 - Un été à quatre mains, Gaëlle Josse

JOUR 251 - Le dictionnaire des personnages populaire de la littérature des XIXème et XXème siècles par 100 écrivains d’aujourd’hui, dirigé par Stéfanie Delestre et Hagar Desanti

JOUR 251 - Le dictionnaire des personnages populaire de la littérature des XIXème et XXème siècles par 100 écrivains d’aujourd’hui, dirigé par Stéfanie Delestre et Hagar Desanti