JOUR 243 - Rien ne se passe jamais comme prévu, Lucile Gorce et Emma Tissier

JOUR 243 - Rien ne se passe jamais comme prévu, Lucile Gorce et Emma Tissier

Une bande-dessinée qui, sous un graphisme plutôt délicat et drôle, est un cri du coeur / coup de gueule pas si anodin.

image

Elena et Gus sont un couple parfaits. Elena estime que sa vie a été un conte de fée. Les choses changent le jour où ils décident d’avoir un enfant. Parce que rien ne se passe comme prévu.

image

On suit les tentatives, échecs et espoirs de ce couple dans sa quête. L’album raconte une histoire qui n’est pas si banale (d’après les chiffres donnés au cours de l’histoire, 1/5 jeune couple connaît des problèmes d’infertilité) mais pourtant peu visible.

Or, les revers ne manquent pas. D’examen médical en gêne sociale, des bons conseils de la famille à l’impact des événements sur la vie de couple, l’attente de l’heureux événement devient un parcours du combattant.

image

C’est raconté avec humour, drôlerie, et en même temps les émotions sont présentes à chaque page. Littéralement - enfin plutôt, visuellement. C’est une jolie trouvaille : si les personnages sont en noir et blanc, leurs émotions sont représentées également.  Elles sont esquissées sous la forme d’une silhouette colorée. Chacune a sa couleur (inspirée par la roue des émotions de Robert Plutchik). La lecture s’en trouve enrichie : des cases au graphisme épuré se lisent en deux fois, selon le nombre de double-silhouette qui densifient l’interprétation d’une scène. 

image

C’est à la fois enlevé et dense. Les détails pratiques (calendrier des piqûres nécessaire ajusté selon les jours du cycle ; ou encore liste des perturbateurs endocriniens susceptibles de bousiller la santé : fertilité de millions de personnes) abondent, rendant l’impression d’un parcours médicalisé kafkaïen aux impacts multiples et parfois insoupçonnés (les shadoks se mettent même de la partie sur une planche).

image

J’ai trouvé la fin bien vue. Un poil abrupte, elle est l’option qui finement me semble porter au mieux le message de l’album.

G.C.

Rien ne se passe jamais comme prévu, Lucile Gorce et Emma Tissier. Dargaud, 2018

Née en 1987, Lucile Gorce a étudié la communication et travaillé dans la publicité, avant de travailler dans le monde associatif en région bordelaise. Confrontée à un parcours du combattant lorsqu’elle décide de fonder une famille, elle raconte ses péripéties au quotidien dans la BD Rien ne se passe jamais comme prévu, illustrée par Emma Tissier.

Emma Tissier, née en 1975 à Toulouse, a étudié les arts appliqués et la mode au studio Berçot à Paris. En 2019, elle publie avec Lucile Gorce Rien ne se passe jamais comme prévu (Dargaud, 2018) qui raconte le parcours du combattant d’une femme qui souhaite fonder une famille.

JOUR 245 - La Règle des 5 secondes, Mel Robbins

JOUR 245 - La Règle des 5 secondes, Mel Robbins

JOUR 242 - Mauvais genre, Chloé Cruchaudet

JOUR 242 - Mauvais genre, Chloé Cruchaudet