JOUR 239 - Le fantôme d’Anya, Vera Brosgol

JOUR 239 - Le fantôme d’Anya, Vera Brosgol

Un roman graphique jeunesse original et très maîtrisé, où le fantastique et les réalités sociales s’entremêlent pour créer un beau moment de lecture. 

Anya est d’origine russe. Même si elle est américaine, elle a dû lutter pour effacer son accent, adapter son look et arrêter d’être la « fobby » (vient de ”Fresh of the boat” = expression péjorative pour les migrants juste arrivés aux États-Unis, nous dit la traduction en note) de service. Avec Sidohan, sa seule amie notable, elles sèchent régulièrement les cours pour s’en griller une. En secret, elle craque sur le beau gosse de l’équipe de basket. Elle qui se trouve trop grosse (alors que sa mère désespère de lui faire manger des plats traditionnels russes, jugés « trop gras »), elle  meurt de jalousie envers la fille avec qui son crush sort : trop belle, trop intégrée, trop intelligente, trop sportive, trop tout.

Et voilà qu’un jour, Anya tombe dans un trou dans les bois. Au fond de ce trou, elle découvre non seulement un squelette mais aussi le fantôme qui l’accompagne… Le fantôme d’une jeune fille décédée une centaine d’années plus tôt. De manière inattendue, ce fantôme va intégrer la vie d’Anya et devenir une alliée précieuse. 

Une nouvelle amie tout à fait normale - sauf que son squelette est au fonds d’un puits. Il ne faudrait pourtant pas que la jeune fille en oublie sa vie réelle ou laisse le fantôme se l’approprier… Ni qu’elle oublie d’élucider le mystère qui entoure cette mort d’un autre siècle.

Une histoire où le fantastique qui permet d’aborder des thématiques liées à l’acceptation de soi et la construction de son identité à l’adolescence dans un contexte de double-culture.  

Bien menée, au graphisme fluide, expressif, dans un style qui rappelle le dessin animé, cette BD démêle des enjeux psychologiques, moraux, éthiques ; et elle le fait au sein d’une histoire entraînante où la présence d’un mystère maintient le suspense pour le.la lecteur.trice jusqu’aux dernières pages. Très jolie lecture.

G.C.

Le Fantôme d’Anya, Vera Brosgol. Traduit de l’anglais par Nicolas Grivel et Sandra Nydegger. Editions Alter Comics, 2013. Publication originale : 2011.

Vera Brosgol, née en 1984 à Moscou est une autrice de bande-dessinée et animatrice américaine. Le Fantôme d’Anya a remporté le Prix Harvey 2011 de la meilleure publication graphique originale pour jeunes lecteurs ; ainsi que le prix Eisner 2012 de la meilleure publication pour adolescents.

JOUR 241 - Les abeilles, Yoko Ogawa

JOUR 241 - Les abeilles, Yoko Ogawa

JOUR 237 - Le restaurant de l’amour retrouvé, Ito Ogawa

JOUR 237 - Le restaurant de l’amour retrouvé, Ito Ogawa