JOUR 235 - Silencieuses, Sibylline Meynet, Salomé Joly

JOUR 235 - Silencieuses, Sibylline Meynet, Salomé Joly

Histoires de harcèlements de rue. Quel est l’impact de cette « habitude » sur la vie des femmes qui la subissent ? Une bande-dessinée construite en fluidité, où chaque histoire laisse la place à une autre en forme de passage de relai - tout en fluidité, on passe d’un récit de vie à un autre. 

La personne qui subit cette histoire, c’est la fille du voisin, c’est l’amie de fac, c’est la petite-amie. C’est cette jeune femme dont un homme touche la cuisse dans le métro avant de la suivre jusque devant chez elle ; ou cette autre qui s’oblige à faire un long détour sur le chemin du travail… parce qu’elle a commis l’erreur de mettre une jupe. Les réactions des proches, parents ou petit ami, sont souvent décalées par rapport à l’impact de l’événement. Ces parents diront à leur fille qu’elle ne peut pas sortir avec une robe jugée « trop courte » ; telle bande dira à leur amie qu’elle sur-réagit et que ce n’est pas si grave. 

Sans faire de grands discours, le récit amène à adopter le point de vue des femmes qui subissent une insécurité latente et constante dans l’espace public ; à comprendre à la fois le niveau de stress et d’adaptation que cela requiert, et le niveau de banalisation de ce type de comportements qu’on tolère en tant que société. 

Les histoires ne jugent pas de haut mais nous laissent, avec sensibilité, percevoir le choc que représente cette agression ; et comment ce choc se trouve augmenté par l’invalidation du témoignage ou du ressenti des femmes qui le racontent : sans forcément en avoir conscience, c’est souvent sur la victime du harcèlement que l’on fait porter la responsabilité de ce qui lui est arrivé. 

La diversité des personnages, qui vivent en France, en Suisse, en Belgique, dans des milieux socioprofessionnels différents, permet de ne pas tomber dans le stéréotype et esquisser une vision globale du problème.

L’album est fluide à la fois dans la construction et le dessin, et apporte sa pierre à la prise de conscience individuelle et collective sur le phénomène du harcèlement de rue sans verser dans le pathos.

G.C.


Silencieuses, Sibylline Meynet et Salomé Joly. PerspectivesArt9, 2017. 

Sibylline Meynet, illustratrice autodidacte, fait le buzz sur les réseaux sociaux où elle partage ses dessins féériques. Silencieuse(s), en collaboration avec Salomé Joly, est sa première bande-dessinée publiée.

Salomé Joly est étudiante en droit à l’Université de Genève. L’album Silencieuse(s) (PerspectivesArt9, 2017), illustré par Sibylline Meynet, est né de son travail sur le thème du harcèlement de rue.

JOUR 237 - Le restaurant de l’amour retrouvé, Ito Ogawa

JOUR 237 - Le restaurant de l’amour retrouvé, Ito Ogawa

JOUR 234 - Tremblez mais osez ! Susan Jeffers

JOUR 234 - Tremblez mais osez ! Susan Jeffers