Jour 18 - La Tristesse des éléphants, Jodi Picoult

Jour 18 - La Tristesse des éléphants, Jodi Picoult

Un page-turner intelligent, qu’on a du mal à lâcher et à percer à jour avant les derniers chapitres. Dans cette enquête improbable où le réalisme documentaire et le mystère se mêlent sur fond d’histoires de famille, on parle d’amitié, d’amour filial, de perte… Si certaines pages sombres m’ont un peu broyé le coeur, tous les passages qui évoquent l’intelligence des éléphants, à la fois documentés et très intégrés à l’histoire, m’ont passionnée. 

À recommander pour les amateurs d’histoire policière (et romance), de mystère, d’éthologie et d’émotions.  

Le résumé : Jenna avait trois ans quand a inexplicablement disparu sa mère Alice, scientifique et grande voyageuse, spécialiste des éléphants et de leurs rituels de deuil. Dix années ont passé, la jeune fille refuse de croire qu’elle ait pu être tout simplement abandonnée. Alors elle rouvre le dossier, déchiffre le journal de bord que tenait sa mère, et recrute deux acolytes pour l’aider dans sa quête : Serenity, voyante extralucide qui se prétend en contact avec l’au-delà ; et Virgil, l’inspecteur passablement alcoolique qui avait suivi – et enterré – l’affaire à l’époque.

“Les éléphants, sans aucun doute, comprennent la mort. Ils ne s'y préparent peut-être pas comme nous; ils n'imaginent peut-être pas des vies compliquées dans l'au-delà, à la façon de nos doctrines religieuses. Pour eux, la tristesse est plus simple, plus propre. Elle porte entièrement sur la perte.“

VF : La Tristesse des éléphants, Jodi Picoult. Traduit de l’anglais par Pierre Girard. Actes Sud, 2017.

VO : Leaving Time, Jodi Picoult, Hodder&Stoughton, 2014.

Jodi Lynn Picoult, née en 1966, est une romancière américaine. Elle a publié plus d’une vingtaine de livres, traduits dans une trentaine de langues.

G.C.

image
Jour 19 - Le Château de Hurle, Diana Wynne Jones

Jour 19 - Le Château de Hurle, Diana Wynne Jones

Jour 17 - Hypersensibles, Apprendre à s’aimer soi-même pour être heureux, Ilse sand

Jour 17 - Hypersensibles, Apprendre à s’aimer soi-même pour être heureux, Ilse sand