JOUR 176 - Un autre regard, Emma

JOUR 176 - Un autre regard, Emma

image

Comme beaucoup d’internautes, j’ai découvert les illustrations d’Emma avec sa bande-dessinée sur la charge mentale, “Fallait demander”. Celle-ci avait été partagée sur Facebook plus de 200 000 fois, se changeant en phénomène médiatique. Elle avait permis une prise de conscience massive du phénomène de la charge mentale : cette charge consiste en la responsabilité de planifier, prévoir, mémoriser, organiser le quotidien de la maison et des tâches. Elle incombe particulièrement aux femmes : même lorsque les hommes prennent part à l’exécution des tâches, il revient souvent aux femmes de les prévoir, assigner, d’en réaliser le suivi, etc. Compagnes, épouses et plus encore quand elles deviennent maman.  

Un autre regard est un recueil de bande-dessinées qui tranchent dans le vif des sujets de société et d’actualité depuis 2015 jusqu’à début 2017. Chaque thème est précédé d’un court paragraphe qui dépeint le contexte. On part de fin 2015, en pleine période post-attentat : « Je suis dans le métro, j’écoute Les Pieds sur Terre sur France Culture. Et j’entends Mohamed raconter comment, en pleine nuit, la police a réduit son immeuble en miettes. »

image

Chaque bande-dessinée est politique de A à Z ; y compris, et peut-être plus spécialement les plus intimes : celles sur le clitoris, l’épisiotomie, la maternité, l’expérience vécue du regard masculin

image

On voit le dessin évoluer : dans la toute première bande-dessinée on raconte l’histoire par des personnages en bâtons. Mais si par la suite les éléments graphiques se complexifient et se diversifient, ils restent tenus à l’essentiel. On sent l’urgence derrière ce minimalisme qui ne sacrifie ni l’expressivité ni l’humour : le dessin est un moyen pour dire, pas une fin en soi.

image

C’est troublant de lire successivement ces bande-dessinées : de page en page on trouve le fil conducteur des opprimé.es à qui on reproche leur violence tout en leur empêchant de nommer et combattre celle qu’ils subissent (l’oppression systémique, institutionnelle, raciste, genrée, financière, linguistique… qui n’est pas reconnue pour telle). 

Par son regard, on apprend des choses et on revit des morceaux choisis, pas ceux qui ont le plus fait la une des médias, de deux à trois ans de vie politique et citoyenne. Avec le ton le plus simple, elle met des mots et des images sur des expériences qu’on a souvent en commun, sans avoir eu l’occasion, ou le courage, de les partager. Alors ça fait du bien ; et ça fait aussi froid dans le dos. On se dit à chaque page qu’on a du pain sur la planche (de BD). 

image

Pour aller plus loin, à lire, cette interview d’Emmapar La Nebuleuse, paru dans la Revue Ballast : elle y parle de sa politisation tardive et de son engagement militant, sa prise de conscience des enjeux féministes autant que de ses propres privilèges de femme blanche, hétérosexuelle et fille de prof ; de comment elle a commencé à raconter des “histoires vraies” en bande-dessinée évoquant l’impact des politiques menées sur la vie des gens ;  du e-militantisme ; de son agacement d’être associée à “la dessinatrice qui a popularisé la charge mentale”, surtout si cette étiquette empêche aux gens de voir la totalité de son engagement… Passionnante, à lire pour découvrir son parcours féministe militant de manière plus approfondie. 

G.C.

Un autre regard, Trucs en vrac pour voir les choses autrement, Emma. Editions Massot 2017 et Editions J’ai lu, 2018

Emma a 36 ans, elle est ingénieure informaticienne, et dessine à ses heures perdues. Féministe et révolutionnaire, elle épluche la presse et s’intéresse aux petites histoires du quotidien. Elle recoupe ces récits avec l’actualité et les met en images pour leur donner un éclairage politique. Ses livres Un autre Regard tomes 1 et 2 reprennent une partie de mes histoires publiées sur son blog depuis 2016. Ils ont paru le 10 mai 2017 (tome 1) et le 9 Novembre 2017 (tome 2) aux éditions Massot.

JOUR 177 - Victor Hugo vient de mourir, Judith Perrignon

JOUR 177 - Victor Hugo vient de mourir, Judith Perrignon

JOUR 174 - Il est grand temps de rallumer les étoiles, Virginie Grimaldi // Chronique de Florence Prévoteau

JOUR 174 - Il est grand temps de rallumer les étoiles, Virginie Grimaldi // Chronique de Florence Prévoteau