JOUR 172 - Quelqu’un plus tard se souviendra de nous

JOUR 172 - Quelqu’un plus tard se souviendra de nous

J’adore le choix du titre pour cette anthologie, extrait d’un poème de Sapphô Loin du sage et neutre « anthologie » ou « sélection », il est une déclaration d’intention et le témoignage d’un espoir farouche : celui de poétesses qui arrachent à la vie le temps de la mettre en mots, et espèrent que ceux-ci atteindront d’autres esprits. Un jour, quelqu’un se souviendra de nous.

Je trouve cette édition à l’image de son titre, une invitation provocante et évocatrice. Chaque sélection de poèmes est précédée d’une courte biographie de la poétesse ; mais aussi et surtout, d’une éloge de son art par un autre esprit qui a cherché à le comprendre. J’aime beaucoup ces entrées en matière qui sont des déclaration d’admiration, d’amour, de compréhension artistique. C’est ce regard, contemporain ou postérieur, qui répond à l’attente formulée dans le titre : quelqu’un se souvient de vous.  

« Si le cri, si le soupir naturel d’une âme d’élite, si l’ambition désespérée du cour, si les facultés soudaient, irréfléchis, si tout ce qui est gratuit et vient de Dieu, suffisent à faire le grand poète, Marceline Valmore est et sera toujours un grand poète. (…) Aucun auteur ne cueille plus facilement la formule unique du sentiment, le sublime qui s’ignore. » Baudelaire à propos de Marceline Desbordes-Valmore

On dit souvent que les femmes sont les oubliées de l’Histoire, celles qui n’ont pas laissé de trace écrite, qu’elles sont les anonymes collectives. Dans ce genre d’anthologie au contraire, chacune de leur voix résonne de manière unique et les lire les unes à la suite des autres renforce dans l’esprit du lecteur l’univers propre à chaque oeuvre.

Quelqu’un plus tard se souviendra de nous.  Sapphô, Pernette du Guillet, Gaspara Stampa, Louise Labé, Marceline Desbordes-Valmore, Elizabeth Browning, Emily Jane Brontë, Emily Dickinson, Catherine Pozzi, Marie Noël, Anna Akhmatova, Marina Tsvétaïéva, Louise de Vilmorin, Sylvia Plath, Kiki Dimoula. Gallimard, 2010.

Six mois après, où on en est ?

Six mois après, où on en est ?

JOUR 159 - Les Contes de Terremer, Ursula Le Guin

JOUR 159 - Les Contes de Terremer, Ursula Le Guin