Miss Marvel - La Métamorphose, G. Willow WIlson et Adrian Alphona

Miss Marvel - La Métamorphose, G. Willow WIlson et Adrian Alphona

« Kamala Khan, une jeune fille de confession musulmane, se découvre du jour au lendemain d’extraordinaires pouvoirs. Grande admiratrice de Carol Danvers, cette adolescente va s’apercevoir qu’être une super-héroïne s’avère plus difficile qu’il n’y paraît… »

Je lis rarement des comics, mais celui-ci m’a attiré l’oeil et j’ai dévoré les cinq premiers épisodes d’une traite ! Kamala a seize ans, et la vie n’est pas toujours simple : elle rêverait d’être aussi populaire que Zoé, la grande blonde du lycée, ce qui est compliqué quand sa famille refuse notamment qu’elle aille à toute soirée incluant de l’alcool et des garçons. D’ailleurs, vu le style des organisateurs de fêtes, on a plutôt envie de donner raison à ses parents de s’inquiéter… Par ailleurs, elle écrit des fanfics à succès sur les Avengers, mais c’est une passion que bien peu partagent autour d’elle.

PlancheA_236778.jpg

Et même quand des pouvoirs lui tombent dessus, elle réalise que devenir une super-héroïne ne se fait pas sans tâtonnements… Personne ne lui avait dit qu’elle aurait les cheveux dans les yeux et le justaucorps qui lui rentrerait dans les fesses ! Mais en s’appuyant sur ses amis et en s’appropriant ce qu’elle aime dans son éducation, elle va petit à petit se créer une vraie étoffe et mission d’héroïne.

7776c9c9-a28b-484b-8bf4-f7428a8aacd1-Ms-Marvel-1-2-658x1024.jpg

Ça se lit très bien, l’héroïne est attachante et son entourage aussi. Il y a des passages obligés du genre - apprendre à maîtriser ses pouvoirs, se faire un costume, battre ses premiers méchants, mais avec un univers familial et lycéen riches, plein de jolis moments et de contradictions, qui font une toile de fonds intéressante.

Le style du dessinateur est assez nerveux, expressif et j’aime bien qu’il n’ait pas peur des mimiques et grimaces, y compris pour ses personnages féminins. J’adore quand il a des cases avec des détails loufoques ou des « figurants » avec de la personnalité (+ 1 pour les expressions des pigeons).

Une super héroïne, avec une vraie vie, une personnalité qui s’affirme à chaque épisode, et des aventures menées tambour battant. Moi, je suis convaincue et j’ai bien envie de suivre Kamala plus loin dans ses aventures !

G.C.

Ms. Marvel, La métamorphose - Tome 1, G. Willow Wilson (scenario), Adrian Alphona (dessin) et Ian Herring (couleurs). Traduit de l’anglais par Nicole Duclos et Jérémy Manesse. Marvel Now, 2015.

L’Américaine G. Willow Wilson débute comme critique musicale pour Weekly Dig. Elle se convertit à l’Islam durant ses études à l’université de Boston puis s’installe au Caire où elle écrit pour l’Atlantic Monthly, le New York Times Magazine, le Canada National Post et la revue d’opposition Cairo Magazine. Après un récit dans Negative Burn, Wilson crée le Graphic Novel Vertigo Cairo en 2007. Suivent la mini-série Vixen: Return of the Lion, ainsi que les titres Air et Mystic: The Tenth Apprentice, tous deux nominés aux Eisner Awards. Son mémoire The Butterfly Mosque, qui retrace la vie en Egypte sous le régime de Moubarak, est élu livre de l’année 2010 par le Seattle Times. En 2013, son premier roman Alif l’invisible remporte le prix World Fantasy. Elle est à présent la scénariste de la série Ms. Marvel. Ms. Marvel a reçu le Fauve d’Angoulême 2016 du prix de la série.

Le dessinateur canadien Adrian Alphona étudie les arts graphiques à l’université George Brown de Toronto avant de rejoindre les studios Bright Anvil. Il débute chez Marvel en 2003 avec une illustration des exilés publiée dans X-Men Unlimited 41. Peu après, il crée Les Fugitifs avec le scénariste Brian K. Vaughan. Leur prestation remporte le Harvey Award 2006 de la meilleure série. Il poursuit sa carrière avec l’Annual de Captain Britain and MI13, ainsi qu’un numéro de Temps Morts. Il réalise aussi des couvertures, puis dessine huit épisodes d’Uncanny X-Force en 2013. Il travaille actuellement sur Ms. Marvel.

Luisa ici et là, Carole Maurel

Luisa ici et là, Carole Maurel

Une Chambre à soi, Virginia Woolf

Une Chambre à soi, Virginia Woolf