Ranma 1/2, Rumiko Takahashi

Ranma 1/2, Rumiko Takahashi

Hop hop, j’ai profité de l’actualité d’Angoulême pour saisir l’occasion de découvrir la série culte de Rumiko Takahashi !

Petite plongée donc dans le premier tome de Ranma 1/2 (qui en compte 38).

L’histoire, c’est celle de Ranma Saotomé. Lors d’un voyage en Chine, lui et son père sont tombés dans une source magique. Avec pour conséquence qu’ils se transforment dès qu’ils sont mouillés : le fils, en fille ; et le père, en panda ! Ils arrivent tous deux chez un bon ami du père et les trois filles de ce dernier. Ranma est censé être fiancé à l’une d’entre elles, Akané Tendô, mais leurs relations sont loin d’être simples.

Loufoque, l’idée de départ donne lieu à de multiples situations cocasses dont la mangaka s’amuse énormément. Faire couler un bain à une fille et la voir se changer en garçon n’est pas du goût de tou.te.s à la maison. Sans compter le père qui se change en panda ; et le petit cochon noir qui poindra à son tour le bout de son groin au milieu de l’histoire… !

Les personnages sont férus d’arts martiaux et passent une bonne partie de leur temps à se défier les uns les autres. Ce qui donne lieu à des poses particulièrement théâtrales, mais surtout de drôles de quiproquo quand, au milieu de la bataille, le vaillant combattant tombe dans une piscine et devient… une vaillante combattante. L’héroïne, Akané, se défend plutôt bien aussi.

Je suis curieuse de voir comment la mangaka fait évoluer son personnage en fonction de cette caractéristique qui bouscule les rôles de genre ! Certes, Ranma se change en fille ; mais intérieurement il paraît sûr de son identité de garçon. Akané quant à elle, sous ses airs de fille bien sage, sait se battre et se sert de ses compétences pour échapper à tous ceux qui lui font la cour. Et si elle cherche à être féminine pour plaire à celui qu’elle aime, elle connaîtra cependant une transformation importante au cours du premier tome.

Pour l’instant, je me demande si ces transformations resteront surtout au service du comique en gardant des rôles de genre traditionnels, ou si elles bousculeront aussi certaines certitudes identitaires des personnages.

En tout cas, une lecture qui promet d’être originale et très sympa !

G.C.

Ranma 1/2 - Tome 1, Rumiko Takahashi. Traduction de Fédoua Lamodiere. Editions Glénat. Parution originale : 1988.

Rumiko Takahashi, née le 10 octobre 1957 à Niigata au Japon, est une dessinatrice de manga. Ses mangas furent d'abord connus à l'étranger par leurs adaptations en animés diffusés dans le Club Dorothée à partir de 1988. Ses œuvres furent traduites dès 1994 lorsque les éditeurs français commencèrent à importer massivement des mangas, notamment la série Ranma ½ chez Glénat. Plus de 200 millions d’exemplaires de ses œuvres diverses ont été édités. Elle remporte le Prix Shōgakukan dans la catégorie Shōnen à deux reprises, en 1981, puis en 2002, et le Grand Prix de la ville d'Angoulême en 2019.

#MarsAuFéminin 2019

#MarsAuFéminin 2019

 Les Femmes et le pouvoir - Manifeste, Mary Beard

Les Femmes et le pouvoir - Manifeste, Mary Beard